Dans l’article précédent, tu nous a dévoilé votre nouveau clavier, Exquis, qui est un contrôleur associé à une application sur ordinateur et appareils mobiles. Ce qui plaisait beaucoup dans les du-touch, c’était le côté tout-en-un et la mobilité que cela permet. Avec cette nouvelle configuration, tu n’as pas peur de décevoir les dualistes actuels ?

La perte du côté tout-en-un, ce fut un grand débat interne et nous savons ô combien certains sont attachés à l’aspect ultra-mobile des du-touch, dédicace spéciale à Alban. (NDLR : Alban est un dualiste qui porte en permanence un dualo accroché en ceinture dès qu’il sort de chez lui. Il est connu dans tout le nord-est de Paris pour cela).

J’ai parlé précédemment du fait que nous avons fait la démarche intellectuelle de séparer notre savoir-faire en éléments simples et autonomes, et aussi d’avoir une approche la plus ouverte et la plus éco-responsable possible. Donc l’un de nos objectifs, c’était de concevoir un clavier le plus simple possible, en enlevant tout ce qui n’était pas nécessaire, et en faisant en sorte que la carte électronique du Exquis puisse être la base d’une multitude de variations futures.

Mais nous n’avons pas abandonné le côté ultra-mobile, au contraire puisque nous avons mis sous les touches des LEDs suffisamment puissantes pour jouer au soleil ! C’est juste que cette mobilité prendra plusieurs formes, selon les besoins et les configurations de chacun. Je donne un exemple : acheter un Exquis plus un iPhone 8 reconditionné qui serait juste dédié à faire de la musique, reviendra environ au même prix qu’un du-touch S, mais avec un potentiel d’évolutivité cent fois supérieur.

D’un autre côté, nous avons déjà des prototypes fonctionnels qui préfigurent des versions tout-en-un et autonomes. Pour respecter les valeurs d’entreprise que nous avons définies pour Intuitive Instruments, plutôt que de développer des cartes électroniques spécifiques, nous nous appuyons sur des solutions existantes qui sont agrégées pour former autant de déclinaisons qu’il y a d’usages. Pour être plus concret, notre application fonctionne déjà sur des petits ordinateurs au format carte de crédit, comme des Raspberry Pi. Pour retrouver la forme et la mobilité d’un du-touch, il suffit donc de deux cartes électroniques d’Exquis, d’un Raspberry Pi avec un écran, d’une batterie comme celle qui recharge un téléphone et d’un boîtier autour.

Cette approche que nous avons suivie pour le développement de l’Exquis s’inspire de l’Open Hardware, qui est comme l’Open Source des logiciels, mais pour les objets physiques.

Et concrètement, cela veut dire quoi une approche Open Hardware ?

C’est l’idée que l’utilisateur final puisse fabriquer lui-même certaines pièces, voire créer ses propres designs pour augmenter, améliorer ou détourner l’objet de départ. Il est de plus en plus facile d’avoir accès à une imprimante 3D, une découpe laser ou une fraiseuse numérique. Nous allons donc partager certains fichiers de conception mécanique.

C’est une approche qui a plusieurs vertus, à commencer par le fait de répondre à l’envie de personnalisation que nous avons vu au sein de la communauté dualo : couleurs, matériaux et même formes.

Ensuite de pouvoir proposer une approche “paie uniquement pour ce dont tu as besoin à un instant t”.

Par exemple, je peux déjà vous dévoiler que nous proposerons une version “nue” de l’Exquis, c’est-à-dire la carte électronique, le silicone des touches et une grille pour tenir le tout en sandwich. Ce sera parfaitement fonctionnel, c’est juste qu’il n’y aura pas de boitier autour, un peu comme le Pocket Operator de Teenage Engineering (NLDR: des petits synthétiseurs format calculatrice sans boîtier).

L’idée est simple : si votre budget est réduit au maximum, en enlevant le boîtier, nous réduisons la facture. A l’utilisateur d’avoir l’usage adéquat avec cette version. Et ensuite si cela devient nécessaire, il sera possible d’acheter ou fabriquer le boîtier qui conviendra, dans les matériaux que vous voudrez.

Bien entendu, nous proposerons aussi des versions “habillées” dans plusieurs matériaux, en utilisant au maximum des matériaux les plus éco-responsables possibles.

Justement tu parlais des valeurs de l’entreprise Intuitive Instruments, et notamment d’éco-responsabilité. C’est pas un peu du greenwashing ?

Nous faisons tout notre possible pour que ce ne soit pas le cas !

La réflexion sur les valeurs de l’entreprise a réellement pris forme fin 2020. Nous avons réuni une quinzaine de personnes de la communauté dualo pendant 3 jours dans une sorte de séminaire, et nous avons réfléchi tous ensemble sur les motivations et les perceptions de chacun autour du projet dualo. D’ailleurs, j’avais été impressionné parce que sans que je ne sois intervenu, l’ensemble des participants s’est accordé sur le but commun du projet, celui de démocratiser la pratique et la création musicale. Or c’était bien cet objectif qui nous avait animé avec Jules lors de la naissance du projet.

À partir de cet échange, nous avons travaillé au sein de l’équipe sur les valeurs que nous voulions porter au sein de l’entreprise, les moyens d’y arriver.

Personnellement, cela fait déjà au moins cinq ans que je m’interroge sur le fait de vivre en fabriquant et en vendant des cartes électroniques, une ressource qui n’est pas particulièrement éco-responsable et durable.

Nous essayons au quotidien de prendre des décisions en regardant l’impact environnemental de celles-ci. Pour l’électronique du Exquis, il n’y a pas beaucoup de solutions, la seule valable c’est d’augmenter au maximum la durée de vie de l’objet, donc surtout sa durée d’usage. Combien d’objets avons-nous jeté, qui fonctionnaient encore mais que nous n’utilisions plus ?

Pour augmenter cette durée d’usage, nous avons donc choisi un microcontrôleur plus puissant que nos besoins actuels, anticipant sur notre envie d’ajouter de nouvelles fonctionnalités, et, comme je le disais, nous avons conçu l’Exquis pour être la base d’une multitude d’objets de forme et d’usages différents, qui pourront évoluer avec le temps.

Alors du coup quand est-ce que ça sort ?

À la fin du printemps 2023 ! Et pour nous aider à financer la phase d’industrialisation que nous abordons à présent, nous allons lancer une campagne de financement participatif d’ici une grosse dizaine de jours. Nous communiquerons la date exacte très bientôt, nous voulons juste prendre le temps d’être parfaitement prêts. Nous sommes en plein montage des vidéos de la campagne, et nous avons tellement hâte de vous montrer tout ça !

Et vous pouvez déjà annoncer le prix de ce sympathique “joujou” ?

Pour remercier tous ceux qui prennent le temps de lire cette newsletter, nous annoncerons les détails de la campagne quelques jours avant son début. Mais je peux déjà dire que les premiers qui participeront à la campagne pourront avoir un Exquis pour moins de 200€.

Si vous n’êtes pas déjà inscrit à la newsletter, vous pouvez le faire ici .

Et pour terminer, la question que beaucoup de dualistes actuels doivent se poser : est-ce que cela veut dire que vous allez arrêter de fabriquer et mettre à jour les du-touch S ?

Non, nous avons encore de stocks de composants pour fabriquer des du-touch S. Et pour les mises-à-jour, au contraire, nous espérons beaucoup que les dualistes actuels nous soutiendront à travers la campagne de financement participatif, parce que si nous dépassons largement notre objectif, nous pourrons rapidement renforcer l’équipe de développement pour enfin entamer un gros lifting du code interne des du-touch, ce qui est nécessaire pour ajouter sereinement de nouvelles fonctionnalités et prolonger encore plus leur durée d’usage.

Pour réagir et commenter, retrouvez cet article sur notre forum Discourse.